L’agence de Renzo Piano – RPBW – a été créé en 1981 par Renzo Piano avec des bureaux en Italie (Gênes), en France (Paris) et aux Etats-Unis (New-York) . 

RPBW est dirigé par 9 partenaires, dont le fondateur et lauréat du prix Pritzker, l’architecte Renzo Piano.
Le cabinet emploie en permanence environ 130 architectes ainsi que 30 collaborateurs de différentes disciplines, notamment des artistes en visualisation 3D, des modélistes, des archiveurs, du personnel administratif et de secrétariat.

RPBW a entrepris et réalisé avec succès plus de 140 projets dans le monde.

renzo piano

Gênes (Italie), 1937.

Issu d’une famille de constructeurs, il a toujours attaché une grande importance aux matériaux et aux techniques de construction.

A ses yeux, le travail d’un architecte est un long processus de maturation, de la conception jusqu’à l’achèvement d’un chantier.

Renzo Piano accorde une grande importance à l’environnement dans lequel s’inscrivent ses réalisations et s’attache, grâce à l’architecture, à matérialiser des éléments immatériels comme la transparence, la légèreté et la lumière.

«La richesse d’un espace ne vient pas du fait qu’on le délimite avec des murs, des plafonds mais du fait qu’on le travaille avec des éléments immatériels, comme la lumière, les couleurs, la végétation… »

Renzo Piano,  1968 

L’ARCHITECTURE DE RENZO PIANO

Renzo Piano se définit comme un architecte de l’écoute, en dialogue constant avec le lieu et le commanditaire. Personnalité modeste et d’un abord facile, il a su gagner la confiance des institutions et des plus grands mécènes. Son sens du détail confère à ses réalisations une perfection irréprochable. À la différence de Le Corbusier, il emploie surtout l’acier et le verre comme matériaux, mais sait s’adapter au lieu et à la  commande – comme à Ronchamp où tout est élevé en béton.

Il fonde la Renzo Piano Building Workshop en 1981, composée de 14 architectes associés et dont il est président, et avec laquelle il a élaboré dès lors toutes ses réalisations. Sa fondation (2004) a pour but de révéler de nouveaux talents, d’encourager la recherche en architecture et de soutenir de jeunes architectes par des bourses d’étude. Reconnu comme personnalité éminente du monde artistique, il est honoré de nombreux prix et distinctions honorifiques (prix Pritzker, sénateur de la République italienne).

QUELQUES ŒUVRES DE RENZO PIANO

CENTRE GEORGES POMPIDOU, PARIS, FRANCE, 1977

CITE INTERNATIONALE, LYON, FRANCE, 1996

FONDATION BEYELER, BÂLE, SUISSE, 1997

MAISON HERMÈS, TOKYO, JAPON, 2001

PALAIS DE JUSTICE, PARIS, 2012

CENTRE POMPIDOU,

PARIS, FRANCE, 1977

Le projet a été conçu en 1969 par le président français de l’époque, Georges Pompidou. Un concours international a été lancé par le ministère français de la Culture en 1971, auquel Renzo Piano et Richard Rogers ont participé et remporté.

L’ensemble de la structure du bâtiment de 10 étages sur 5 niveaux est en acier. D’énormes poutres en acier de 48 m couvrent toute la largeur du bâtiment. Ils sont reliés à des colonnes à chaque extrémité par une «gerberette» en acier moulé sous pression. Cet ensemble massif et visible de composants structurels supprime le besoin de support interne et permet ainsi la création d’énormes espaces ouverts. 

Malgré l’opposition généralisée au projet, le public a rapidement adopté le Centre Pompidou. Depuis son ouverture en 1977, plus de 150 millions de visiteurs ont franchi ses portes. Cette popularité extraordinaire a rendu nécessaire la fermeture du bâtiment pour rénover et agrandir les espaces publics. Le Centre Pompidou a rouvert ses portes en 2000.

WHITNEY MUSEUM,

NEW-YORK, ETATS-UNIS, 2015

Inauguré en 2015, le nouveau Whitney Museum of American Art élargit considérablement l’espace d’exposition et de programmation du Whitney, permettant une première vue complète de la collection croissante du Musée, qui comprend aujourd’hui plus de 19 000 œuvres d’art américain moderne et contemporain.

Revêtu de panneaux d’acier bleu-gris pâle, le bâtiment de huit étages est puissamment asymétrique.

Galerie d’expositions permanentes, théâtre, bibliothèque, centre de conservation, espace bureaux, salle de lectures composent aujourd’hui le musée. 

Le nouveau Whitney a ouvert le 1er mai 2015.

 

LA FONDATION BEYELER,

BÂLE, SUISSE, 1997

Le musée de la Fondation Beyeler a vu le jour lorsque le mécène et collectionneur Ernst Beyeler a décidé de partager son extraordinaire collection d’art avec le public. Il a été construit dans le parc de la Villa Berower du XVIIIe siècle, qui abrite les bureaux du musée et un restaurant. Beyeler voulait que l’art soit entièrement éclairé par la lumière naturelle et que le musée soit immergé dans la verdure environnante.

Le bâtiment se trouve sur une longue et étroite parcelle de terrain parsemée d’arbres centenaires, bordée par une route à son bord est et à l’ouest par des champs cultivés qui s’étendent sur toute la vallée.

Le bâtiment du musée a un plan de site rigoureux composé de quatre murs principaux de longueur égale qui courent dans une direction nord-sud le long du mur d’enceinte. Les murs – 127 m de long et 4,8 m de haut – sont en béton armé et recouverts d’une pierre de porphyre rouge extraite en Patagonie, son grain et sa teinte rappellent la pierre utilisée pour la cathédrale de Bâle.

La section transversale est plus dynamique: les murs ont des hauteurs différentes, celui le plus à l’est s’étendant dans le parc pour devenir un muret ressemblant au bâtiment qui conduit les visiteurs vers l’entrée. Le musée exploite la pente naturelle du terrain et sa verrière semble flotter sur la structure plus solide des murs.

Les espaces intérieurs du musée sont organisés par les quatre murs traversants et, au nord et au sud, les galeries se terminent par des baies vitrées de 6,8 m de large et 5 m de haut. Ces vastes fenêtres relient l’intérieur et l’extérieur et contribuent à établir un dialogue entre les œuvres d’art exposées et le paysage environnant. Du côté ouest, les salles intimes du musée sont flanquées d’un long jardin d’hiver étroit entièrement vitré : un espace de contemplation et de repos.

MAISON HERMES,

TOKYO, JAPON, 2001

La célèbre maison de couture française Hermès a chargé Renzo Piano de concevoir un bâtiment pour leur siège japonais en 1998.

Son emplacement au cœur du quartier commerçant de Ginza, densément construit et éclairé par des néons, et les réglementations de construction strictes concernant les tremblements de terre et les incendies et bâtiment unique avec une façade en briques de verre. Le bâtiment contient une boutique, des bureaux, un espace d’exposition et l’accès à la station de métro sous l’avenue Harumi.

Le bâtiment mince, de seulement 10 m de large sur sa façade de l’avenue Harumi, recule de 56 m le long d’une rue latérale calme et s’élève de 10 étages. Il possède une façade en verre unique composée de 13 000 blocs de verre sur mesure de 450 mm carrés (avec des briques de verre incurvées plus petites dans les angles du bâtiment).

Beaucoup plus grands que les blocs de verre standard, ils ont été spécialement fabriqués par Vetroarredo à Florence, en Italie et devaient répondre à des réglementations strictes en matière d’incendie et de tremblement de terre. Leur finition en verre texturé estampé signifie qu’ils sont translucides plutôt que transparents, l’effet global de la façade ressemblant un peu à une version contemporaine du paravent japonais traditionnel.

LE PONT SAINT-GEORGES,

GÊNES, ITALIE, 2020

Le nouveau pont sur la Polcevera représente un carrefour important pour les liaisons routières et les transports à Gênes, en Ligurie et dans toute l’Italie.

Suite à l’effondrement du pont de Morandi le 14 août 2018, sa reconstruction rapide vise à devenir un modèle pour la rénovation et l’adaptation des infrastructures italiennes à haute importance sociale, économique et stratégique. Le nouveau viaduc, qui traverse la zone anthropisée du Val Polcevera, prend le caractère d’un «pont urbain». Cette condition a caractérisé la conception, garantissant qu’elle est en phase non seulement avec l’infrastructure elle-même, mais aussi avec la relation étroite avec la zone environnante.

Le nouveau pont repose sur le sol au moyen de minces piliers en béton armé de section elliptique de 4 mètres sur 9,5 mètres.

Inscrivez-vous à notre newsletter

Après plus de 6 mois de fermeture en raison de la crise sanitaire de la COVID-19, la Colline Notre-Dame du Haut vous accueillera dès le mercredi 19 mai 2021.

Quel plaisir de vous retrouver !
Aller au contenu principal