Un nouveau chapelain sur la Colline

Un nouveau chapelain

Père
Axel

Chapelain à la Colline Notre-Dame du Haut 

« La présence de Notre-Dame du Haut et des clarisses ont été les deux pôles pour lesquels j’ai accepté ce ministère. » 

Le 8 septembre, notre archevêque a accueilli  le père Axel Isabey comme chapelain à Notre-Dame du Haut. Sœur Maggy l’a interviewé :

– Père Axel, vous venez d’être nommé à la chapelle de Ronchamp. Comment envisagez-vous cette nouvelle mission ?

La présence de Notre-Dame du Haut et des clarisses ont été les deux pôles pour lesquels j’ai accepté ce ministère. Je connais bien le site où j’ai emmené de nombreux pèlerins jeunes et adultes pour présenter la spiritualité du lieu. Je serai heureux de continuer comme chapelain. Je vois cette mission comme une disponibilité à tous ceux qui viennent, quelle que soit leur religion ou leur conviction. La pastorale sera à inventer au fil des rencontres et, je l’espère, en lien avec la communauté des clarisses.

– Père Axel, pouvez-vous nous parler de votre lien avec l’art sacré ?

Dès mon ordination en 1998, Mgr Lucien Daloz m’avait nommé membre de la commission diocésaine d’art sacré. J’ai pu bénéficier de la formation de l’Institut des Arts sacrés à la l’Institut Catholique de Paris. Là, j’ai pris conscience de la nécessité des arts sacrés (architecture, peinture, sculpture, musique, littérature, cinéma) pour présenter l’espérance chrétienne. Par la suite, Mgr André Lacrampe m’a confié la responsabilité du service Foi et Art en me laissant carte blanche. J’aime ici le remercier de sa confiance. Ce service offre toujours de nombreuses méditations et des voyages pour présenter et expliquer la Parole de Dieu à partir des œuvres d’art. Je désirerais beaucoup organiser au monastère week-end et journées Foi et Art ouverts à tous.

– Avez-vous un souhait à formuler pour votre arrivée à Ronchamp ?

Sur ce site exceptionnel, qui tant inspira Le Corbusier pour que s’édifie cette chapelle au rayonnement universel, j’aimerais inventer ma mission pour dire la beauté de l’être humain et la bonté de Dieu. Je compte beaucoup sur la prière de la communauté des clarisses, le soutien de la commission pastorale et des différents partenaires qui œuvrent pour la vie de la colline. Et ainsi répondre aussi fidèlement que possible, avec la grâce de Dieu, à cette nouvelle mission confiée par mon évêque, Mgr Jean-Luc Bouilleret.

Inscrivez-vous à notre newsletter

Aller au contenu principal