LE CORBUSIER

La Chaux-de-Fonds (Switzerland), 1887 Roquebrune-Cap-Martin (06) 1965

An architect, a painter, a sculptor, a poet, a designer, Le Corbusier’s real name was Charles-Edouard Jeanneret-Gris. As early as the 1920’s he appeared as the thinker of what modernity should be like and as an all-round artist.

Le Corbusier was a great theorist and he appeared as the leading light in the modern movement. He gave a visual definition of the modern movement with “five points of architecture”, which are a set of architectural principles: the free designing of the ground plan, the free design of the façade, the column principle, the horizontal window, and the roof gardens. He pleaded for rationalizing building and for using new materials, particularly concrete as he liked its neat aspect. Showcasing exposed concrete gave birth to “brutalist” architecture. Le Corbusier also strained to make his works more consistent by creating the Modulor, a system of universal proportions based on the human scale.

“ARCHITECTURE IS THE MASTERLY, CORRECT AND MAGNIFICENT PLAY OF VOLUMES BROUGHT TOGETHER IN LIGHT” 

LE CORBUSIER

LE CORBUSIER

La Chaux-de-Fonds (Suisse), 1887 Roquebrune-Cap-Martin (06), 1965 Architecte, peintre, sculpteur, poète, designer, Le Corbusier de son vrai nom Charles-Édouard Jeanneret-Gris apparaît dès les années 1920 comme le penseur de la modernité et un artiste complet. Grand théoricien, Le Corbusier apparaît comme une personnalité phare du mouvement moderne. Il en donne une définition visuelle à travers les « cinq points d’architecture », théorisant l’utilisation du plan et de la façade libre, du principe des pilotis, de la fenêtre bandeau et du toit terrasse. Il plaide pour la rationalisation de la construction et l’utilisation massive des matériaux nouveaux, en particulier du béton dont il aime la pureté et le rendu. On parle d’ailleurs de « brutalisme » pour désigner cette esthétique du béton brut de décoffrage. L’architecte cherche également à donner la plus grande cohérence à ses œuvres en élaborant le « Modulor », système de proportions universelles fondé sur l’échelle humaine.

“L’ARCHITECTURE EST LE JEU SAVANT, CORRECT ET MAGNIFIQUE, DE FORMES ASSEMBLÉES DANS LA LUMIÈRE” 

LE CORBUSIER

THE FIVE POINTS OF MODERN ARCHITECTURE

Thanks to his art of finding the right phrase, Le Corbusier, along with his cousin Pierre Jeanneret, summed up the most modern architectural developments of his time in five points:

  1. The structure is borne by reinforced concrete columns
  2. Supporting walls are no longer necessary: as a consequence, the designing of the ground plan is free.
  3. The designing of the façade is also free (from the structural constraint of the walls).
  4. The horizontal window cuts the façade along the greatest part of its length.
  5. The roof-garden is a place of leisure and walk.

Le Corbusier used systematically these five points in his architecture, as it is the case in the famous Villa Savoye (Poissy (78), 1928-1931

They are still in use today.

 

LES ŒUVRES MAJEURES DE LE CORBUSIER

"THE LAKE" VILLA, CORSEAUX, SWITZERLAND, 1923

VILLA SAVOYE, POISSY, FRANCE, 1928

UNITE D'HABITATION, MARSEILLE, FRANCE, 1945

LE CABANON, ROQUEBRUNE CAP MARTIN, FRANCE, 1951

MANUFACTURE DUVAL, SAINT DIE DES VOSGES, FRANCE, 1958

"THE LAKE" VILLA, LE CORBUSIER

CORSEAUX, SWITZERLAND, 1923

A marvel of cleverness and functional efficiency, the villa called “the Lake” is an architectural manifesto where we can already find the main ideas of the programme developed by Le Corbusier for his purist villas in the 1920’s. A genuine laboratory for his modern ideas, “the Lake” villa is one of his most personal and most inventive creations.

 “The Lake” villa is the result of Le Corbusier’s research for user-friendly architecture and of functionalist analysis, quite uncommon in 1923. He aimed at creating a typological standard: a narrow house built with a single span. This standard has been taken up ever since everywhere in the world. A prototype of the minimal house offering maximum comfort and space, “the Lake” villa summarizes ideas which had a considerable influence during the 20th century. These ideas tackle fundamental questions, such as minimum housing and housing for everyone. This modest building is only 64 m2 big but it already corresponds to three of the “five points of modern architecture”: a free ground plan, a roof-garden and a horizontal window, one of the first in the history of architecture. A genuine technical experiment, this window is 11 meters long and shows a new idea of the framing of the landscape and of the relationship to the site.

VILLA SAVOYE,

POISSY, FRANCE, 1928

Cette villa a été construite dans la plus grande simplicité, pour des clients dépourvus totalement d’idées préconçues : ni modernes, ni anciens. Leur idée était simple: ils avaient un magnifique parc formé de prés entourés de forêt; ils désiraient vivre à la campagne; ils étaient reliés à Paris par 30 km d’auto.

On va donc à la porte de la maison en auto, et c’est l’arc de courbure minimum d’une auto qui fournit la dimension même de 1a maison. L’auto s’engage sous les pilotis, tourne autour des services communs, arrive au milieu, à la porte du vestibule, entre dans le garage ou poursuit sa route pour le retour: telle est la donnée fondamentale.

Autre chose: la vue est très belle, l’herbe est une belle chose, la forêt aussi: on y touchera le moins possible. La maison se posera an milieu de l’herbe comme un objet, sans rien déranger.

Si l’on est debout dans l’herbe, on ne voit pas très loin l’étendue. D’ailleurs, l’herbe est malsaine, humide, etc… pour y habiter; par conséquent, le véritable jardin de la maison ne sera pas sur le sol, mais au-dessus du sol, à trois mètres cinquante: ce sera le jardin suspendu dont le sol est sec et salubre, et c’est de ce sol qu’on verra bien tout le paysage, beaucoup mieux que si l’on était resté en bas.

Dans nos climats tempérés, avec pluies fréquentes, il est utile d’avoir un jardin dont le sol soit sec instantanément; le sol du jardin est donc en dallage de ciment, posé sui sable, assurant un drainage instantané des eaux pluviales.

Mais on continue la promenade Depuis le jardin à l’étage, on monte par la rampe sur le toit de la maison où est le solarium.

L’architecture arabe nous donne un enseignement précieux. Elle s’apprécie à la marche, avec le pied; c’est en marchant, en se déplaçant que l’on voit se développer les ordonnances de l’architecture. C’est un principe contraire à l’architecture baroque qui es conçue sur le papier, autour d’un point fixe théorique. Je préfère l’enseignement de l’architecture arabe.

Dans cette maison-ci, il s’agit d’une véritable promenade architecturale, offrant des aspects constamment variés, inattendus, parfois étonnants. Il est intéressant d’obtenir tant de diversité quand on a, par exemple, admis au point de vue constructif, un schéma de poteaux et de poutres d’une rigueur absolue.

La construction est faite sur un jeu de poteaux équidistants, portant des chevalets qui, eux mêmes, supportent des poutrelles régulières à égales : ossature indépendante, plan libre.

Extrait de Le Corbusier, Œuvre complète, volume 2, 1929-1934
 

UNITE D'HABITATION,

MARSEILLE, FRANCE, 1945

Erigée dans la verdure au milieu d’un vaste parc de 3 hectares et demi, baignée de lumière et de soleil, l’Unité d’Habitation est orientée est-ouest et ne comporte aucune ouverture vers le nord, côté du mistral. Mesures: 165 m de longueur, 24 m de profondeur, 56 m haut. Le bâtiment est construit sur pilotis. Le sol est libre et voué aux piétons. Parking d’automobiles et pistes réservées de vélos.

Le “terrain artificiel” contient les machines pour l’air conditionné du bâtiment, la machinerie des ascenseurs et les diesels. L’édifice groupe 337 appartements de 23 types différents, depuis le petit appartement pour le célibataire, ou pour le couple sans enfants, jusqu’au grand appartement pour familles de 3 à 8 enfants. Les appartements sont groupés par deux, imbriqués tête-bêche au long des corridors d’accès appelés: “rues intérieures” situées dans l’axe longitudinal du bâtiment. La première caractéristique de l’appartement-type est d’être construit sur deux étages comme une maison particulière. Les appartements sont isolés l’un de l’autre par des boîtes de plomb (isolation phonique).

La salle commune bénéficie des deux hauteurs d’étage mesurant 4 m 80 sous plafond. Un vitrage de 3 m 66 de large et de 4 m 80 de haut fait apparaître le magnifique paysage. Les équipements de la cuisine font corps avec l’appartement. Ils comportent: une cuisinière électrique à trois plaques et un tour, un évier à double bac, dont l’un forme vide-ordures automatique, une armoire frigorifique, une grande table de travail, des placards et casiers et une hotte d’aspiration des vapeurs de cuisine, raccordée à la ventilation générale. L’Unité est desservie par 5 rues intérieures superposées. A mi-hauteur du bâtiment (niveau 7 et 8) se trouvent la rue marchande du ravitaillement (services communs), comportant: poissonnerie, charcuterie, boucherie, épicerie, vins, crémerie, boulangerie, pâtisserie, fruits, légumes et plats cuisinés. Un service de livraison dans les appartements. Un restaurant, salon de thé, snack bar, permettant de prendre des repas. Des boutiques : salon de lavage, repassage, pressing et teinturerie, droguerie, coiffeur, de plus un bureau de poste auxiliaire, tabacs, journaux, librairie et dépôt de pharmacie. Sur la même rue intérieure se trouvent les chambres d’hôtel.

Au dernier étage (17e niveau): une crèche et une “maternelle” en communication directe par plan incliné avec le jardin sur le toit-terrasse réservé aux enfants. Ce jardin possède une petite piscine pour enfants. Toit-terrasse formant jardin suspendu et belvédère et comprenant: une salle de culture physique, une place d’entraînement et d’exercices en plein air, un solarium, une piste de course à pied de 300 mètres, un bar-buffet etc.

Extrait de Le Corbusier, Œuvre complète, volume 7, 1957-1965

LE CABANON,

ROQUEBRUNE CAP MARTIN, FRANCE, 1951

Le Cabanon is a typical application of the architectural principles.  It is a 366×366 cm room, 226 cm high (except for a tiny recess which was necessary in order to meet the regulations).

It was prefabricated in Corsica and then assembled on site, the outside and the roof being independent. The use of this building exceeded all hopes.

The two ventilation-mosquito nets proved to be a success.

This system has been in use ever since in India, in public and private buildings.

Le Cabanon has its walls and roof insulated with fiberglass.

Extract from Le Corbusier, Complete Works, volume 5, 1946-1952

MANUFACTURE DUVAL,

SAINT-DIE DES VOSGES, FRANCE, 1956

The plan for the town of St-Dié was unanimously rejected by the upper, middle and lower classes, the socialists, the communists, etc… The Ministry of Reconstruction did not press the matter, and today St-Dié is being reconstructed but not according to that plan. The plan included eight “Unités d’Habitation”. That was in 1945. Marseilles had not then been built but was struggling under the attacks which beset it right up to the day of its solemn inauguration (14th October 1952).  The chronological order was reversed. Marseilles should have been built in 1946 and St-Dié in 1952.

From all the effort at St-Dié, there remains but one small pure flame. One of the young industrial promoters, Jean-Jacques Duval, was friendly towards the 1945 plan. He had a millenary factory which had been destroyed by the Germans, and Le Corbusier undertook to design a new one. The construction was slow, constantly held up by circumstances. But the little Duval factory at St-Dié contains certain elements pertaining to modern architecture:

  1. It is proportioned entirely by the Modulor
  2. The section is strongly expressed
  3. The ceilings, wood work, plumbing, etc , are intensely coloured in accordance with the robust character of concrete. The factory of St-Dié was finished before the Unité at Marseilles. Both express a rude health, their colour schemes being pushed to a most powerful intensity.

Extract from Le Corbusier, Complete Works, volume 5,1946-1952

THE OTHER ARCHITECTS ON THE HILL

Inscrivez-vous à notre newsletter

Skip to content