Acteurs de la colline

L'ASSOCIATION ŒUVRE NOTRE-DAME DU HAUT

PRÉSENTATION ET MISSIONS

Le site de la Colline Notre-Dame du Haut est une propriété associative depuis 1799. Ainsi, aujourd’hui, l’Association Œuvre Notre-Dame du Haut (AONDH – association loi 1901 reconnue d’utilité publique) est propriétaire de l’ensemble du site foncier global et immobilier, des œuvres de Jean Prouvé et celles de Le Corbusier.

Les missions : 

  • Permettre l’exercice du culte catholique sur le site de Notre-Dame du Haut de Ronchamp, sans l’assurer elle-même, conformément aux origines de celle-ci, et de toute activité pastorale et d’accueil de pèlerinages, sous l’égide de l’archevêque de Besançon.
  • Gérer son patrimoine immobilier. Elle le fait en déléguant la gestion des flux et la partie commerciale à sa filiale La Porterie Notre-Dame du Haut.
  • Assurer la pérennité de ce patrimoine, tant paysager qu’immobilier, par l’entretien permanent au fil des ans et par une restauration plus fondamentale quand cela est nécessaire.

CHANTIER DE RESTAURATION 2020-2023

La chapelle Notre-Dame du Haut inaugurée en 1955 n’a jamais fait l’objet de restauration de fond quant à sa structure et à son enveloppe. Lors des ravalements tous les dix ans jusqu’en 1995, on procédait à des rebouchages au mastic des fissures apparues dès le début de la livraison.

La période de construction de 1953 à 1955 connut une situation de chantier difficile : difficultés d’approvisionnement en matériaux, hivers rigoureux, équipements sommaires.

Les pathologies du bâtiment concernent quatre situations essentielles : les fissures de la paroi sud, la grande fissure traversante de la grande tour, les rectifications des étanchéités dans maints endroits et la protection des vitrages.

La mise en œuvre très particulière de la façade sud, « le mur de lumière », réalisée par un ciment projeté sur un treillis métallique a entraîné, dès le début des fissurations dans la partie basse en forte tension due à son développement en surface gauche et à son exposition au sud induisant de forts écarts thermiques. La restauration consiste à dégager ces fissures pour pacifier l’oxydation des éléments métalliques et de reboucher avec un enduit souple et adhérent capable de contenir les déformations liées aux écarts thermiques d’une façade sud.

La grande fissure verticale de la grande tour est le résultat à la fois du réemploi d’un appareil de maçonnerie plutôt cubique, à recouvrement faible en lit de pose et au manque de chaînage intermédiaire pour assurer une bonne cohésion de l’ouvrage. La réparation consiste à recouturer de part et d’autre de la fissure par des tiges de carbone pour assurer la solidarité des éléments.

La question des étanchéités se retrouve essentiellement sur la périphérie de la toiture et sur tous les joints entre la couverture et les éléments émergents.

Les vitrages présentent deux types de fragilité : la dégradation des motifs et textes par la disparition progressive des éléments peints de la main même de Le Corbusier et la fragilité due à toutes agressions extérieures.

Le chantier se déroulera en quatre phases : façade sud et dessous de la coque, façade ouest et nord, de la grande tour aux deux tourelles , façade est et dessous de la coque et enfin l’intérieur. Une cinquième phase concernera la maison du chapelain, la maison des pèlerins et la pyramide.

L’œuvre de Le Corbusier étant protégée au titre des monuments historiques, ces travaux sont pris en charge pour 50% par l’État, 20% par la Région et 20% par le Département. Les 10% restant sont à la charge du propriétaire avec le soutien de la Fondation du Patrimoine.

LA PORTERIE DE NOTRE-DAME DU HAUT

PRÉSENTATION ET MISSIONS

En 2003, l’AONDH travaille sur le projet d’un nouveau bâtiment d’accueil. C’est finalement en 2011 que sera inauguré, en même temps que le monastère Sainte-Claire, le bâtiment de la porterie, véritable pavillon d’accueil construit par l’architecte italien Renzo Piano.

Porte d’entrée du site, la porterie est avant tout un lieu d’accueil qui abrite plusieurs services : billetterie, boutique, espace détente,  de réunion ainsi que les services administratifs et la conservation des archives historiques.

Les missions : 

  • Garantir une qualité d’accueil pour tous sur la Colline Notre-Dame du haut.
  • Collaborer au rayonnement culturel du site.
  • Assurer la promotion et la
    communication de la Colline Notre-Dame du Haut au niveau local, régional, national et international.
  • Élaborer et suivre des projets culturels et événementiels.

LE PAVILLON D'ACCUEIL

Surplombant le parking végétalisé, la porterie est avant tout un lieu d’accueil, doté d’une boutique, d’un espace détente et d’un nouvel espace de médiation (inauguration au printemps 2021).

L’hiver, tous sont heureux de se presser vers le grand insert qui trône devant l’entrée. Des bureaux pour l’AONDH et l’équipe de la Porterie sont plus en retrait, avec la salle de conservation des archives et de recherche sur la chapelle.

L’espace détente est décoré de mobilier design avec les chaises 0.03 de Maarten Van Severen, des « contract tables » de Charles et Ray Eames rééditées par Vitra mais aussi de plusieurs modèles du luminaire « perroquet » créé par Renzo Piano et lauréat du prix Compasso d’Oro en 1989 et 1998.

LE MONASTÈRE SAINTE-CLAIRE

PRÉSENTATION ET MISSIONS

L’arrivée sur la colline des Clarisses de Besançon est le point de convergence :

  • Du désir de l’Association Œuvre Notre-Dame du Haut qu’une présence permanente de prière et d’accueil spirituel s’installe près de Notre-Dame du Haut.
  • Du désir et des demandes réitérées de l’archevêque de Besançon pour qu’une communauté religieuse contemplative s’implante près de la chapelle.
  • De la recherche par la communauté des Clarisses de Besançon de fonder un nouveau monastère sur un lieu de vie où se manifeste une attente spirituelle, une quête de beauté.

Les missions : 

  • Assurer une présence spirituelle sur la colline.
  • L’accueil est pour elles une mission fondamentale. Il est ainsi possible de se reposer entre une nuit et une semaine dans une des neuf chambres, pour un séjour d’intériorité, de ressourcement. Les repas sont pris à la Fraternité – l’espace prévu pour les visiteurs – où un traiteur offre ses services. Tout un chacun peut aussi rencontrer une sœur pour un entretien au parloir. Elles se rendent aussi volontiers à la rencontre des groupes venant visiter la colline.

L'ASSOCIATION DES AMIS DE SAINTE COLETTE

« Les Amis de Sainte Colette » est l’association (loi de 1901), ayant pour objet la propriété, la gestion et l’entretien de biens immobiliers mis à la disposition de l’œuvre dite « Monastère Sainte Claire ». Elle aide le monastère dans ses activités à but charitable, éducatif, social ou culturel, ainsi que les religieuses qui s’y consacrent.

Son nom rend hommage à Colette de Corbie (1381 1447), l’une des grandes figures du XVe siècle, qui a fortement marqué l’église de son temps, et spécialement la famille de sainte Claire et de saint François. Elle accomplit une réforme profonde de la vie de clarisse, dans la fidélité aux origines et avec une audace créatrice adaptée à son temps. Forte personnalité, Colette sait allier, par sa disponibilité constante à Dieu, une vie contemplative intense et une itinérance presque continuelle qui la fait sillonner, pour réaliser sa mission, une France déchirée par la guerre de 100 ans.

Ron__471
Ron__468
Ron__466
Ron__469
Ron__470
Ron__493
Ron__505
Ron__674

LA VIE PASTORALE DE NOTRE-DAME DU HAUT

LE CHAPELAIN DE NOTRE-DAME

Depuis le 13ème siècle, des chrétiens montent sur la colline de Bourlémont pour prier la Vierge Marie, la mère de Jésus, qu’on appelle ici Notre-Dame du Haut. C’est un sanctuaire. Un prêtre catholique dessert la chapelle, le chapelain. Il est nommé par l’archevêque de Besançon.

Sa première mission est de permettre aux croyants de prier dans la chapelle, de mettre à leur disposition ce qui est nécessaire pour cela, et de prier lui-même à leurs intentions. Au centre de cette mission de prière, il y a la célébration de l’eucharistie chaque jour, avec les sœurs clarisses présentes dans le sanctuaire.

Son autre mission est l’accueil de toutes les personnes qui demandent à être écoutées ou accompagnées. 

Il est également présent aux différents acteurs du sanctuaire, pour travailler en commun à une cohérence des propositions, ainsi qu’avec les paroisses environnantes.

L’UNITÉ PASTORALE

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit.

Inscrivez-vous à notre newsletter

Aller au contenu principal