L’histoire de Musique aux 4 Horizons par Paul Vincent

L'histoire de Musique aux 4 Horizons par Paul Vincent

809A2761

Paul
Vincent

Vice-président L4H, enseignant chercheur.

« Cette aventure n’a été possible qu’avec le soutien de nombreux mécènes publics et privés. » 

La semaine musicale de « Musique aux 4 Horizons » conte toutes sortes d’histoires… d’histoires issues des aventures de ses membres, des liens qu’ils ont tissés entre eux, avec la colline, la filature de Ronchamp, le Prieuré de Marast et d’autres lieux remarquables.

Pour ma part, à la fin de la rénovation du site, aux côtés de Renzo Piano, Michel Corajoud, Soeur Brigitte de Singly, Jean-Jacques Virot, François Blanc, Patrick Gillmann, Isabelle Brunnarius et de toutes les superbes équipes qui ont œuvré sur un mode que je voulais collectif, je me suis senti très mal…

Ce mal qui vous submerge à la fin d’un tel projet car vous ne pouvez pas quitter le navire avant qu’il ne vive de sa vraie Vie, qu’il traverse les tourments du temps, qu’il rencontre quelques échecs et beaucoup de joies.

Ce mal qui me ronge depuis toujours… celui d’exercer le métier « d’architecte du vivant », de sortir des postures esthétiques et égo-centriques, celui surtout de ne pas quitter les sœurs clarisses comme des voleurs.

Comment aider le bon sens et mettre enfin en œuvre des pratiques vertueuses ? Comment habiter ce territoire dans la joie, comment réunir toutes les communautés ?

La Nature et la Musique sont à nos yeux les fondements d’une ville heureuse, ceux qui unissent tous leurs habitants.
Marie Christine, mon épouse, devenue ensuite présidente de notre association, avait été touchée par un concert en Corrèze de Marianne Piketty, de superbes jeunes concertistes européens, touchée aussi par la sérénité des sœurs clarisses.

Nous avons donc proposé à Soeur Brigitte de Singly et à Jean-Jacques Virot d’inviter chaque année en résidence Marianne et 9 jeunes prodiges européens… ceci pour habiter la colline, la Chapelle et le Monastère Sainte Claire dans le cadre d’un festival de cordes unique en Europe.

Surtout pas sous forme d’une Master class payante… en choisissant les musiciens et la programmation avec Marianne, en rémunérant tous les acteurs même modestement.

Les sœurs clarisses ont accepté ce « pari du vivant » et l’association L4H a regroupé tous ceux qui avaient vécu le projet, qui voulaient vivre la colline en musique, continuer l’aventure du chantier.

Il a ensuite été décidé de commander des œuvres contemporains L4H à des compositeurs en devenir, proposés par Marianne Piketty. Cette année les femmes sont à l’honneur avec 2 créations de Florentine Mulsant et Camille Pépin et les transcriptions de Lili Boulanger par Alex Nante.

Le thème retenu par l’équipe en 2021 est : « La mesure du temps – Le temps de la mesure ». Nous espérons vous retrouver nombreux à Besancon pour une conférence / débat commune.

Cette aventure n’a été possible qu’avec le soutien de nombreux mécènes publics et privés, touchés par cette volonté de partage, par cette atmosphère vertueuse, chaleureuse, voulue par tous les membres de l’Association Les 4 Horizons.

Merci à tous ceux qui nous ont suivis.

Paul Vincent, vice-président L4H, enseignant chercheur.
http://www.musiqueaux4horizons.com/festival/festival-2021/

Inscrivez-vous à notre newsletter

Aller au contenu principal