• Accueil
  • /
  • 2021 – 2024, La chapelle en chantier

2021 – 2024, La chapelle en chantier

LA CHAPELLE EN CHANTIER, POURQUOI ?

La chapelle Notre-Dame du Haut de Le Corbusier, inaugurée le 25 juin 1955, n’a pas connu depuis de restauration appropriée aux pathologies qui touchent les bétons mis en œuvre au milieu du siècle dernier.

Toutes constructions nécessitent un entretien permanent en fonction de l’évolution dans le temps des matériaux qui les composent.

Ces pathologies sont de différentes natures.

Les épaufrures sont des éclats de surface qui résultent du gonflement des ferraillages par oxydation liée à la migration d’humidité dans les microfissures du béton.

Les fissures résultent d’un appareillage de maçonnerie mal liaisonné ou par manque de chaînage.
Pour la paroi sud, réalisée par un ciment projeté sur treillis métalliques, cette technique tout à fait expérimentale à l’époque nécessite une connaissance approfondie de ses comportements dans le temps et au regard des amplitudes thermiques subies par son exposition aux températures extrêmes.

Les questions d’étanchéité exigent un suivi permanent. Toutes rencontres entre différents matériaux présentent des sollicitations qui fragilisent leur joint.

Par ailleurs les vitrages sont également des points de fragilité, liés à la variété des types de verre, à la nature des écritures et dessins (à chaud ou à froid) et face à des agressions extérieures, vandalisme ou accident.

L’édifice repeint régulièrement jusqu’en 1995 présente un crépi enrobé à l’excès qui nécessite un décapage avant de redonner la blancheur mate recherchée à l’origine par le badigeon de chaux aérienne.

LES BÂTIMENTS CONCERNÉS ?

Le programme de restauration concerne trois édifices emblématiques du site : la chapelle Notre-Dame du Haut, l’abri du pèlerin et la maison du chapelain.

Une première étude réalisée en juillet 2011 a permis de chiffrer le coût des travaux de restauration pour les trois édifices.

En janvier 2015, une série d’études portant sur les différentes techniques de décapage des parements, sur l’ouverture des fissures et les matériaux de réparation, ainsi que la mise en sécurité des vitrages, ont permis de proposer des protocoles d’intervention.

Le programme d’intervention se répartit sur 5 tranches : 1 tranche ferme et 4 tranches optionnelles

La tranche ferme
Jusqu’en octobre 2021
La tranche ferme concerne essentiellement la restauration de la façade sud et de la sous-face de la coque. Cette restauration commencera par le relevé topographique du volume du bâtiment et le repérage très précis des fissures. Le bilan des interventions expérimentales opérées depuis 2015 permettront de valider et affiner le cas échéant le protocole d’intervention.
Ensuite, les fissures et treillis métalliques oxydés seront traités. L’étanchéité sera reprise et renforcée. Le parement sera également traité et remis en peinture pour un aspect plus cohérent avec l’état d’origine.

A noter que cette tranche sera l’occasion d’opérer des mesures conservatoires sur l’abri du pèlerin et la maison du chapelain en attente de leur restauration ultérieure.

Tranche optionnelle 1
De novembre 2021 à juillet 2022
Restauration des façades Ouest et Nord et des tourelles. Décapage, reprise des fissures, étanchéité des vitrages et remise en peinture.

Tranche optionnelle 2
D’août 2022 à juin 2023
Restauration de la façade Est et de la tour Sud-Ouest avec reprise de la grande fissure.

Tranche optionnelle 3
De juillet 2023 à janvier 2024
Restauration des badigeons intérieurs.

Tranche optionnelle 4
De février à août 2024
Abri du pèlerin et maison du chapelain. Restauration des étanchéités et des menuiseries.

VISITER LA CHAPELLE DURANT LE CHANTIER ?

OUI ! Les visiteurs seront accueillis à la Colline Notre-Dame du Haut durant toute la période du chantier dès que nous pourrons ré-ouvrir au public.  

La parcours reste identique à savoir l’abri du pèlerin, la chapelle de Le Corbusier, le campanile de Jean Prouvé et l’oratoire du monastère sainte Claire de Renzo Piano. Le tout en visites guidées ou grâce aux différents supports de médiation (visite numérique ou plans guides traduits en 9 langues)

Des visites guidées du chantier et des temps d’échanges sont même programmés durant le chantier. Les programmes sera dévoilé au printemps 2021. 

Quelques mesures de sécurité (pour respecter notamment le travail des compagnons qui œuvrent à la restauration) vous seront transmises par le personnel de la porterie au moment de l’achat des billets.

Contact Mécénat 

ASSOCIATION ŒUVRE NOTRE-DAME DU HAUT
Jean MEMBRE
13 rue de la chapelle 70250 RONCHAMP

06 08 67 53 83
03 84 20 65 13

aondh@collinenotredameduhaut.com

LE FINANCEMENT DU CHANTIER

Au regard de la valeur patrimoniale des bâtiments, un comité de pilotage réunit depuis 2017 tous les partenaires concernés, les collectivités territoriales et les services de l’Etat autour du Préfet de la Haute-Saône pour déterminer le programme des travaux et les financements.

Au côté de l’État, les collectivités territoriales prennent part à la conservation et à la transmission du patrimoine.

Tous les partenaires comprennent l’intérêt de ce site architectural exceptionnel et soutiennent sans réserve les interventions qui assurent sa conservation.

La participation de l’ETAT et des collectivités territoriales est exceptionnellement portée à 90 % du coût des travaux.

La DRAC finance 50% des coûts.

La Région Bourgogne Franche-Comté, et le Département de la Haute Saône interviennent à hauteur de 20% chacun.

Reste, pour l’association propriétaire, d’assumer la charge de 10% du financement.

Le coût de l’ensemble des travaux est revu à 2,3 M Euros.

La part de financement qui incombe à l’association s’élève donc à 230 000 Euros.

LES GRANDS DONATEURS

CGPA
Société d’assurance mutuelle engagée pour la sauvegarde et la mise en valeur du patrimoine, CGPA a souhaité apporter son soutien à l’Association de l’œuvre Notre-Dame du Haut pour la restauration de la façade sud en apportant en 2017 une aide financière de 30 000 euros.

Le Crédit Agricole
Le Crédit Agricole de Franche-Comté et la Fondation du Crédit Agricole – Pays de France soutiennent les actions visant à la préservation du patrimoine et la vitalité du tissu économique et social dans toutes les régions de France.

A ce titre, ces structures ont décidé en 2020 d’apporter un soutien exceptionnel à l’AONDH par le versement d’une dotation globale de 50 000 euros dont 25 000 euros sont destinés au chantier de restauration.

Autres donateurs
Pour que les autres investissements et projets nécessaires à la vie de la Colline puissent se déployer, des entreprises et des particuliers soutiennent l’AONDH depuis de nombreuses années.

Parmi les entreprises on trouve Vétoquinol, Lisi, Grande Distillerie Peureux, Cristel, Centre Leclerc de Lure, Pépinières Guillaume, Hommes & Méthodes, Velleminfroy, Medi Service.

DEVENIR DONATEUR ?

Le financement de ce chantier d’envergure exceptionnel dépasse les besoins habituels du site. Ces dons sont indispensables pour rendre possible ce programme de restauration.

Pour assumer sa participation de 10% du montant des travaux, l’association propriétaire a mis en place un partenariat de levée de fonds avec la Fondation du Patrimoine.

La Fondation du Patrimoine accompagne depuis 2016 l’AONDH par la mise en place de campagnes de souscription à destination des particuliers et entreprises. Dans un premier temps pour financer les études préparatoires. Maintenant pour le financement des travaux eux mêmes. Ainsi, une souscription est actuellement en cours pour la tranche ferme.

Par internet :
www.fondation-patrimoine.org/43707
Par chèque :
(A l’ordre de Fondation du Patrimoine – chapelle de Ronchamp). A adresser à
Fondation du Patrimoine
14 Rue violet 25 000 Besançon

Il est également possible d’envoyer
directement vos dons à l’AONDH :

Par chèque
(A l’ordre de l’AONDH) :
AONDH
13 rue de la chapelle 70250 Ronchamp
Par virement :
IBAN FR76 1250 6700 5256 5265 3811 673 AGRIFRPP 825
Par internet :
Cliquez ici 

Les dons ouvrent droit à un reçu fiscal.

Websérie

2021 - 2024, la chapelle en chantier

Episode 1 : le béton, c’est quoi ?

Episode 2 : la façade Sud, comment est-elle construite  ?

Episode 3 : pourquoi la chapelle a t’elle besoin d’être restaurée?

Episode 5 : les pathologies des bétons 

Episode7 : les fissures de la façade Sud

Episode 4 : les différentes phases du chantier

Episode 6 : les restaurations de la Façade Sud 

Episode 5 : les enjeux du protocole

Inscrivez-vous à notre newsletter

Conformément aux annonces gouvernementales du lundi 12 juillet, l’accès à la Colline Notre-Dame du Haut à Ronchamp est soumis à la présentation d’un Pass sanitaire, selon les conditions suivantes :

Du 21 juillet au 30 août 2021 : pour les adultes, à partir de 18 ans
À partir du 31 août 2021 : pour les adultes et les enfants, à partir de 11 ans

In accordance with the measures announced by the French government on Juli 12th, the access to the site is subject to the presentation of a health pass :

From July 21st to August 30th 2021: for adults (over 18 years)
From August 31st 2021: for adults and children (aged 11 years or over
Aller au contenu principal